L’autoconstruction

Autoconstruction veut dire construire avec ses propres mains et… sa tête. quitte à se salir les mains ! Du fait qu’une installation solaire thermique utilise des moyens simples, largement accessibles et fiables, elle peut être réalisée en autoconstruction suite à une journée de formation et grâce à la fourniture, par Sebasol, du matériel nécessaire. L’entretien de l’installation et d’éventuelles réparations ne nécessitent alors pas l’intervention de tiers. De plus, en « voyant » comment l’énergie est produite le rapport à celle-ci change. Le résultat de l’autoconstruction est non seulement une installation qui fait sens, mais aussi l’acquisition de nombreuses capacités.

L’autoconstruction n’est pas l’assemblage d’un kit.  C’est l’occasion d’apprendre beaucoup de choses au travers du cours de base et de la documentation technique et surtout par la pratique.

Les étapes de l’autoconstruction

A faire

Le temps que ça prend

Le temps moyen nécessaire pour réaliser une autoconstruction solaire thermique est de 50 heure + 10 heures par m2 de capteurs.
Exemples: une installation de 6 m2 nécessite 50 + (6*10) soit 110 heures de travail. Une installation de 18 m2 demandera 230 heures.

Ce que ça coûte

Les aides à l’autoconstruction

  • Le cours de base
  • Le matériel est fourni par le Centre régional Sebasol (pas besoin de se le procurer soi-même
  • La documentation technique remise au cours de base
  • Le dossier technique nécessaire pour faire la demande de subsides est établi par le Centre régional
  • Le schéma du champ de capteurs (SHCC) est validé par le Centre régional
  • Les parrains
  • Les Centres régionaux (CR)
  • D’autres autoconstructeurs
  • Les apprentis >>>

La procédure

A faire